Votre panier est vide  Votre compte

Pour mieux comprendre!

Qu'est ce que l'envoûtement?

Qu'est ce que l’envoûtement?

Qu'est-ce qu'un envoûtement

Avant d'aller plus en avant dans cet univers, nous devons définir un certain nombre de sujets. Tout d'abord, qu'est-ce que l'envoûtement, et comment le reconnaît-on ?

Mécanisme d'un envoûtement ?

Tout être vivant (minéral, végétal ou animal) possède en plus de son état physique (corps) un double énergétique invisible aux yeux communs. Cet "astral" est d'autant plus élaboré que son propriétaire appartient à un règne élevé. Le "double" d'un humain est plus sensible que celui d'un minéral. Chez l'homme, ce second corps régit le plan physique. Il y a donc de nombreux échanges entre ces deux aspects, la bonne santé de l'un se reflétant sur l'autre et réciproquement. Si le corps physique est amoindri ou malade, le rayonnement occulte de la personne sera faible. De la même manière, si le double énergétique est attaqué, cela se répercutera sur le bien-être du corps ainsi que sur le destin physique. Ici prend racine le principe de l'envoûtement. Le "double" est le miroir du physique. Donc pour agir sur ce physique deux solutions s'offrent au sorcier. Soit attaquer directement le corps de son ennemi en lui donnant, par exemple, un coup de poing. Soit induire un trouble au niveau du double astral, trouble qui se répercutera quelque temps après sur le physique de la victime.

Le coup de poing est l'action de la main du voyou sur le visage de sa victime. Cela fait mal, mais une fois la douleur passée il n'en reste rien.

L'action du sorcier vise uniquement le "double" de la victime, et lui seul encaisse le coup dans un premier temps. Cela ne fait pas mal, et en général aucune sensation ne prévient de l'agression qui est en train de se commettre. Ce n'est que dans un deuxième temps que l'astral de la victime va réagir sur le corps. Ce temps de latence est particulièrement dangereux, car aucun signal de douleur n'avertit la malheureuse cible. Il peut se passer des mois avant qu'elle ne se rende compte de quelque chose. Durant cette période une accumulation des énergies négatives se fait sur le "double". Progressivement (selon la puissance du sorcier) l'astral va retransmettre son trouble au niveau du corps physique. Une fatigue inhabituelle peut survenir ainsi que la répétition d'échecs inexpliqués, des troubles relationnels, des accidents de voitures, etc.

En fait, c'est ce double énergétique qui envoit à l'être physique les pulsions d'auto-destruction qu'il emmagasine jour après jour. Ce phénomène se passe par l'intermédiaire de ce que les psychologues nomment "subconscient". L'individu qui est pris dans ce type de phénomène ne peut généralement pas s'en sortir seul. Car, à un certain niveau, c'est lui-même qui se détruit. L'agression vient de l'extérieur, mais, étant passée au coeur occulte de la victime, c'est une forme de programmation négative qui suit son déroulement. L'agressé a beau faire de la pensée positive, prier, lancer toute sa volonté dans la lutte, il est pris dans les sables mouvants. Plus il se débat, plus il s'enfonce.

L'envoûtement de nuisance est une forme de "cancer" artificiel du double occulte d'une personne. Les blessures de ce double se manifestent dans la vie physique par une multitude de maux (malchance, isolement, etc.).

L'aspect le plus grave de la question est que, même lorsque la source de nuisance a cessé d'émettre, les difficultés peuvent persister durant des dizaines d'années. Ce n'est pas parce que le sorcier malfaisant est mort depuis longtemps que ses maléfices disparaissent.

Donc l'envoûtement se loge au niveau du "double" astral de la victime. C'est uniquement ce "double" qui doit être traité, et non le corps physique. Sans entrer ici dans l'analyse des différents corps d'énergie, notons que l'ancienne Egypte a établi à ce sujet une nomenclature très précise.

L'utilisation de la fameuse "dagyde" ou statuette d'envoûtement repose sur ce principe. En effet, le support sur lequel le sorcier doit planter des aiguilles maléfiques n'est pas censé représenter le corps de sa victime, mais son "double" astral. C'est donc volontairement que le mage noir attaque le corps d'énergie de la cible. Les cérémonies préparatoires (consécration, baptême, etc.) sont exclusivement destinées à mettre en contact subtil la statuette avec l'âme de la personne. Ce "rapport" étant établi, avant chaque cérémonie le sorcier évoque ce que les anciens nomment "l'ombre" de la victime. Ce corps subtil vient durant le rite s'incorporer dans la dagyde. C'est donc directement sur le double, en partie fixé sur la statuette, que l'occultiste malfaisant opère son forfait.

Ensuite, selon les liens qui unissent plus ou moins fortement le double avec le moi physique, certaines répercutions (plus ou moins fortes) auront lieu. Car les dégâts sur le plan du vécu dépendent de ce lien entre le corps et l'âme. Moins la victime est liée à son aspect animique (double), et moins l'envoûtement sera efficace. Mais plus la personne ressentira son double, plus l'envoûtement sera foudroyant. Or cela nous conduit immédiatement aux conditions indispensables à l'aboutissement du principe d'envoûtement, donc à la détermination du diagnostic.

 
En savoir plus sur http://www.letoiledetita.org/pages/envoutement/qu-est-ce-que-l-envoutement.html#7oum2fVKwgCB8cct.99

Les 11 différentes formes d'envoûtement:

 

Nous avons personnellement dénombré plus de 250 techniques différentes

d'envoûtement. Ces pratiques varient selon le degré de connaissance et la tradition du

sorcier. Cela va du simple "mauvais oeil" au travail de magie noire par évocation des

entités démoniaques en passant par une foule de rituels. Dans ce chapitre nous allons

recenser les grandes familles d'envoûtement et surtout les plus courantes dans nos

contrées. Nous noterons que nos pays européens voient actuellement une

recrudescence de la sorcellerie due à quatre facteurs :

  • 1/ La lutte économique se faisant plus forte à tous les niveaux, il n'est pas rare d'évincer un collègue ou un concurrent par magie pour prendre sa place.
  •  
  • 2/ Le stress de la vie moderne, la nourriture défectueuse, les pollutions, etc, diminuent nos défenses occultes naturelles. Fatigués, nous sommes encore plus sensibles face à l'envoûtement de nuisance.
  •  
  • 3/ Le taux de pénétration de notre population par des ethnies provenant de pays où l'on pratique tous les jours la sorcellerie, accroît cette recrudescence dangereuse.
  •  
  • 4/ La multiplication des médias (journaux, radio, T.V.) rend la magie noire presque à la portée de tout le monde, soit en payant un magicien, soit en faisant soi-même les rituels décrits dans les livres.

Si l'on considère que 30% des gens possèdent une médiumnité latente, cela signifie

qu'il y a en France plus de 15 millions de victimes potentielles. Heureusement, un

terrain favorable n'implique pas automatiquement une attaque de sorcellerie.

Considérons que 1/3 de ce potentiel est réellement atteint à des degrés divers. Nous

trouvons quand même le chiffre alarmant de plus de 5 000 000 de victimes de

nuisances en France. Cela signifie qu'une personne sur dix est atteinte sur le plan

occulte. Ces chiffres sont assez proches de ceux de nos voisins (Angleterre,

Belgique,...), avec un nombre moindre de cas en Suisse. Mais, paradoxalement, dans ce

dernier pays les attaques sont plus graves. Bien prendre conscience de ces chiffres est

important. Sans être absolus, nous les pensons voisins de la vérité. Ils se rapprochent de

certains sondages stipulant qu'environ 1 Français sur 2 a déjà consulté au moins une

fois dans sa vie une voyante.

Dans ce chapitre nous allons étudier les diverses sources de nuisances occultes.

Certaines sont classiques, d'autres sont moins connues. Nous nous attacherons à

présenter les pratiques courantes de magie noire, celles auxquelles nous avons été

souvent confrontés.

Le mauvais oeil:

C'est sans doute la forme de nuisance la plus répandue. Cette technique de sortilège ne

nécessite aucun rituel. 

De nombreuses personnes sont capables de lancer "un mauvais oeil". Il suffit de

posséder une puissante haine intérieure, puis de regarder"méchamment" celui ou celle

qui doit recevoir l'envoûtement en général dans le dos. Le sorcier instinctif visualise

alors d'innombrables catastrophes qui s'abattent sur l'objet de son ressentiment. Si la

cible de ces manoeuvres est réceptive et sensible, elle prend la charge sur elle. Si la

force de projection du "j'teu sort" est importante, le résultat sera quasiment immédiat.

En général, c'est surtout l'accumulation des charges négatives qui est dangereuse.

 

Le principe est simple. La pensée est une énergie. La pensée possède en quelque sorte

une vie propre dont la durée est proportionnelle à l'intensité d'émission et à sa

répétition. En lisant ce livre, vous faites vivre chaque mot durant quelques secondes.

Par exemple, en parcourant le mot "seconde" vous émettez une pensée (donc une

énergie). Cette dernière ne survit que quelques instants car la force émotionnelle qui

accompagne votre pensée est quasi inexistante.

Imaginez maintenant la personne que vous aimez le plus au monde. Votre visualisation

va être mêlée à un sentiment qui représente une forme d'énergie. Votre pensée,

alimentée par l'amour que vous éprouvez, vivra plus longtemps que le mot "seconde".

Si votre pire ennemi écrase votre pied à vous faire hurler de douleur, la pensée émise

durant cet instant sera chargée d'un potentiel énergétique particulièrement puissant.

Plus l'émotion qui accompagne une visualisation est forte, plus cette image a de chance

de toucher sa cible.

Nous sommes tous émetteurs sans le savoir. La haine est une énergie primitive

accessible à tous. C'est un peu comme si nous possédions tous une arme magique

d'attaque. Certains s'en servent volontairement, d'autres sans le savoir.

C'est la fameuse force de la "pensée positive" utilisée dans le mauvais sens. Rassurez-

vous, même si vous piquez une colère contre quelqu'un, ce n'est pas trop grave. Le

danger de ce procédé réside dans la répétition. Si chaque jour votre voisin (qui vous

jalouse) vous regarde en espérant votre disparition prochaine, il place dans votre aura

une charge négative qui va s'accroître au fil des semaines. Si son manège continue

durant des mois, ce n’est qu’une question de temps pour que vous ayez des difficultés en

tout genre. Il vous envoûte sans même le savoir.

Nous avons connu un monsieur qui possédait un potentiel énergétique considérable

sans en être conscient. Il ne croyait ni à la magie, ni à la force de la pensée. Un jour, une

dame âgée de sa famille eut des problèmes avec son propriétaire. Notre mage

inconscient rencontra cet homme pour arranger les choses au mieux des intérêts de la

vieille dame. Mais le propriétaire qui était coléreux s'emporta et en vint presque aux

mains avec notre ami, menaçant même de régler son compte à cette brave femme.

Choqué émotionnellement, notre héros pensa, repensa à cet ignoble individu. Il tritura

mentalement le problème dans tous les sens, imaginant en détail l'odieux personnage

durant des semaines jusqu'à ce que...

Ce qui devait arriver se réalisa. Le propriétaire dans les trois mois qui suivirent

l'altercation, dut déposer le bilan de son entreprise. Il fut littéralement ruiné et se

retrouva presque à la rue. Cet exemple prouve l'efficacité de la magie inconsciente et

comme il est dangereux de se mettre en travers de la route de certaines personnes. Ce

n'est que des années plus tard que notre homme s'est aperçu de son "pouvoir" et a

compris ce qui était arrivé. Il jura qu'on ne l'y prendrait plus et s'’est passionné pour

la "pensée positive".

Il nous est arrivé une anecdote assez semblable lorsque nous faisions nos premières

armes dans l'ésotérisme. Nous ne maîtrisions pas encore bien les énergies sur lesquelles

nous travaillions. Récemment engagés comme chefs d'équipe dans un petit groupe

immobilier, nos employeurs (malgré de très bons résultats) firent des difficultés pour

payer les salaires. Etant patient, nous attendîmes deux mois avant de leur réclamer

avec sévérité notre dû. La directrice faisant la sourde oreille, nous commençâmes à

nous impatienter et nos pensées ne furent pas très tendres envers elle. Dans les cinq

semaines qui suivirent, une série de catastrophes s'abattit sur l'entreprise. Le directeur

commercial, qui était également l'amant de cette dame, se fâcha contre elle. Elle porta

plainte contre lui. Connaissant quelques-unes unes des indélicatesses de la société, ce

dernier se défendit en dévoilant des vices cachés aux autorités, etc. Résultat: nous

eûmes notre chèque et bientôt les choses s'apaisèrent!

La pensée est créatrice. Hélas, elle l'est beaucoup plus facilement dans le mauvais sens

que dans le bon.

Certaines ethnies sont spécialisées dans ce type d'action occulte primaire (mais non des

moins dangereuses). Le mauvais oeil est particulièrement utilisé dans les pays arabes

ainsi que par certains gitans. Le nouage de l'aiguillette (sort d'impuissance) appartient à

cette catégorie.

Une goutte d'eau qui tombe régulièrement sur la pierre la plus dure finit par y creuser

un trou ! C'est une question de temps. A l'extrême, même la volonté la plus débile peut

parvenir à un résultat, si elle est suffisamment persévérante. Que penser alors d'un

opérateur spécialement entraîné ? Comme nous le disait un client "vous seriez très fort en

magie noire si vous vous adonniez au côté obscur". Certes, mais nous ne voyons rien de

passionnant dans l'aspect noir de l'occultisme. Et puis, nous aurions trop peur de

rencontrer quelqu'un comme nous et de nous retrouver pulvérisés dans la bataille.

 

Les messes noires et rituels sataniques:

Nous entrons dans l'envoûtement de nuisance organisé. Certes, la majorité des gens qui

pratiquent ce genre de magie est plus composée de névrosés que de véritables

opérateurs. De manière classique, une messe noire est une messe à rebours, une messe

inversée. Cela signifie que les protagonistes célèbrent une forme de caricature, de

parodie du Saint Sacrement. Pour cela, les symboles sont mis à l'envers. Par exemple, la

croix est placée la tête en bas. Les célébrants doivent opérer un maximum d'actes

 

sacrilèges. Tout ceci doit s'opérer dans une véritable église. Il en existe un certain

nombre qui sont inutilisées et elles peuvent donc se prêter, certaines nuits, à ce genre

de rituel. Il est préférable que l'officiant soit un prêtre dûment ordonné selon le rite

chrétien.

La cérémonie, quant à elle, est une suite de sacrilèges ayant pour but d'attirer des forces

diaboliques. L'imagination de ces adeptes inférieurs est tellement faible qu'ils suivent

souvent les différentes phases d'une messe authentique. La présentation de l'hostie est

remplacée par des pratiques sexuelles...

Bref, l'énergie mise en mouvement repose sur la libido des acteurs et actrices ainsi que

sur les "larves" du bas astral qui sont attirées par ces choses. Il s'agit d'une énergie de

type émotionnel qui est canalisée tant bien que mal par l'officiant, puis lancée contre la

victime potentielle. Vous comprendrez facilement que ce type de magie primitive ne

peut avoir qu'un but négatif. Il est presque toujours question de projeter un maximum

de maléfices sur un ennemi du groupe ou sur l'un des membres de la secte. Répétée à

intervalles réguliers, cette pratique finit toujours par causer quelques dégâts. Ces rituels

ne s'éloignent pas beaucoup de la sorcellerie africaine. C'est le groupe qui donne au rite

sa puissance. Ces techniques seraient négligeables s'il n'y avait pas autant de monde

s'adonnant à ce genre de chose. Heureusement, en général, l'officiant ignore les règles

élémentaires de la magie opérative (calcul des moments propices, entraînement

préalable des participants...). Grâce à cette méconnaissance, les rituels sont dangereux

mais il est possible de les contrer.

Notons que ces "satanistes" du samedi soir se fourvoient en imaginant que les démons

vont leur apparaître. Ils sont seulement le jouet de leurs illusions, de leurs fantasmes

inavouables, de leur déchéance psychologique. Ils n'attirent en fait qu'une multitude de

"larves" qui s'agglutinent à eux, qui grouillent dans l'ambiance glauque créée et qui

vampirisent les acteurs du rituel. C'est pour cette raison que les pratiquants sont

souvent épuisés 24 heures sur 24, exsangues d'énergie avec risque de mort prématurée.

On pourrait les considérer comme des auto-envoûtés volontaires (ils en ont tous les

symptômes). Les pouvoirs qui peuvent parfois leur échoir durant un temps très court

sont illusoires et reposent sur l'effet de groupe.

A côté de ces romantiques morbides, il existe une catégorie de magiciens noirs

beaucoup plus redoutable. Il s'agit d'opérateurs (dont nous reparlerons) qui maîtrisent

certains transferts énergétiques. Ils tirent leurs pouvoirs d'une puissance vampirique

qu'ils ont travaillé. En général, ce type de mage noir ne perd pas de temps à réaliser des

messes à l'envers. Leur méthode est très au point.

Le mage obscur fonde un groupe ésotérique sous un prétexte quelconque. Il peut s'agir

de mystique, de magie, de groupe de prière, de spiritisme, parfois de satanisme, et

même d'étude d'OVNI. Donc, sous des apparences multiples, le groupe (secte) a pour

unique but d'alimenter énergétiquement le fondateur. Ce dernier, rompu aux pratiques

du vampirisme énergétique, pompe allègrement le magnétisme de ses adorateurs. Il les

maintient dans une ignorance ésotérique sectaire, efface leur personnalité, en fait des

esclaves dociles. Il s'agit d'un authentique envoûtement (semi-volontaire) auquel il est

très difficile d'échapper. Nous retrouvons ici l'un des symptômes dont nous avons parlé plus haut : la fatigue.

 

Les clients des marabouts...

 

Il ne s'agit pas à proprement parler d'une classe d'envoûtement, mais nous avons

remarqué d'étranges coïncidences. Nous sommes personnellement convaincus qu'il

existe d'authentiques Féticheurs africains détenant des pouvoirs magiques parfois

surprenants. Mais ils vivent en Afrique, pas en France !!!

Le "Marabout" (murabit en arabe classique) est à la base un homme de Dieu. Ce peut

être l'équivalent d'un prêtre catholique. Or voyez-vous beaucoup de prêtres placer des

annonces du type :

 

"si ton mari (ou ta femme) est parti, tu viens me voir et il (elle) revient dans les 3 jours..."

Nous ne pensons pas que les chefs religieux (musulmans, catholiques ou autres)

accréditent ce type de démarche. Donc ce sont pour la plupart (dans 99% des cas) des

usurpateurs, de petits sorciers qui possèdent parfois certains pouvoirs mais ne s'en

servent pas dans le sens prévu.

Quand un client se présente, alléché par une publicité presque toujours mensongère, le

marabout promet la lune pour presque rien (50 €). Puis doucement l'engrenage se met en

route. Il faut déstabiliser psychologiquement le client et gagner sa confiance. Dans

certains cas un tour de prestidigitation achève de convaincre la future victime. Il est

amusant de constater que le résultat en 3 jours se transforme progressivement en

quelques semaines, puis quelques mois, puis (pour les plus patients) en quelques

années !!! Donc au début, ce n'est vraiment pas cher. Mais la transformation est là aussi

présente. Les 50 € du début deviennent 500 €, puis 5 000 €, etc. C'est un cercle sans fin dont

le seul but est de "pomper un maximum d'argent". Et peu importent les méthodes

utilisées. Si la déstabilisation psychologique joue un rôle important, il est une autre

arme dont usent les marabouts. Pour mieux tenir leurs clients, ils leur font subir un

envoûtement.Non seulement leur aide occulte laisse souvent à désirer, mais en plus ils

en rajoutent. Et c'est beaucoup plus facile de faire de la magie sur leur client(e) que

d'exécuter les travaux commandés. Du client ils obtiennent ce dont ils ont besoin

(photo, cheveux, etc.).

Une dame nous confiait récemment par téléphone que son marabout soulageait ses

souffrances quand elle lui donnait de l'argent. Puis, quelques semaines après, le mal

revenait, ce qui l'obligeait à retourner voir son sorcier noir. Ce petit manège durait

depuis 2 ans. Or il était clair que le sorcier noir maintenait sa cliente (victime) dans ses

problèmes pour qu'elle ait constamment besoin de ses services. Or si en 2 ans il avait

été incapable de résultats positifs et que la pauvre femme continuait à le consulter; c'est

qu'il la manipulait sans complaisance.

Ce cas n'est hélas pas unique. La plupart de ceux (et celles) qui sont allés voir des

marabouts présente tous les symptômes de l'envoûtement de nuisance à des degrés

divers. En outre, leurs pratiques de magie reposent essentiellement sur les sacrifices

d'animaux donc sur le sang. Vous devez savoir que le sang répandu attire les entités

vampires du bas astral, ainsi que des multitudes de larves. L'ambiance du sorcier est

donc très nocive. Ce fait nous a plusieurs fois été confirmé par une authentique

médium. En présence de ce type de personnage, elle sentait comme une odeur

nauséabonde de marécage, et de cadavre en état de décomposition. Quant à la couleur

d'aura de ce genre de sorcier, elle possède une dominante rouge-brun (sang coagulé)

striée de tâches noires. Il va sans dire qu'une personne sensible sera polluée par la

fréquentation de cette sorte de gens. Et, si vous leur confiez des travaux à faire, votre

aura risque de bientôt se ternir.

Même si ces sacrificateurs vous donnent satisfaction, la magie rouge (sang) a une très

forte tendance à provoquer de violents "chocs en retour" contre ceux qui en font usage.

Comme le marabout en connaît plus que vous dans ce domaine, c'est vous et vous seul

qui écoperez du retour de flamme. Ce retournement a lieu en général de quelques

semaines à un an après le début des travaux. Donc en général, sous des aspects de

gentillesse, le faux sorcier africain qui vit en Europe est un être dangereux pour ses

clients.

Bien sûr, toute règle a ses exceptions. Nous avons eu un jour contact avec un marabout

qui semblait sincère. Son comportement était celui d'un homme religieux. Il donnait de

bons conseils, recopiait certains passages des écritures saintes de son pays, et envoyait

parfois ses clients chez des confrères blancs ! Il est hélas retourné sur sa terre natale

(tant mieux pour lui).

Ce paragraphe serait incomplet sans parler des abus sexuels que font subir certains

sorciers africains à leurs clientes. Une de nos amies était partie en consulter un, en

région parisienne. Dans un premier temps, il fut très poli. Au bout de quelques

consultations, il dut (pour son travail) prendre les mesures de sa cliente sur un bout de

ficelle. De la tête aux pieds, puis tour de hanche, tour de poitrine, et il devint de plus en

plus intime dans ses "attouchements occul(tes)" jusqu'à ce que cette amie lui demande

d'arrêter ses bêtises. Il lui proposa alors très directement de coucher avec lui pour

accélérer l'évolution des travaux !!! Notre héroïne très courtoisement lui fit comprendre

que cela n'était pas possible. Puis elle lui demanda s'il proposait ses services intimes à

toutes ses clientes.

  • Bien su', répondit-il.
  • Et vous en trouvez qui sont d'accord ?
  • Oui, je fais des t'avaux sexuels avec la moitié de mes clientes. Et c'est t'ès puissant. Tu dev'ais te laisser convainc'e. Tu vas g'imper au plafond, etc., etc.

Sur un plan purement technique, il est inutile que la cliente couche avec le marabout.

Cela n'augmente pas la force des travaux. Cette légende a été inventée de toute pièce

afin de satisfaire le fantasme de chair blanche des sorciers noirs. Ce stratagème étant

démontré, si une cliente a des vues érotiques sur son marabout préféré, elle est libre de

consommer... Mais en ce cas, inutile de faire croire que c'est indispensable pour les

rituels ! Un dernier mot : un rapport intime accroît les transferts énergétiques entre les

protagonistes. L'un des deux peut facilement "polluer" astralement l'autre en cas de

différence d'évolution spirituelle.

 

L'envoûtement par le lieu

Les nuisances énergétiques sont multiples. Elles ont parfois une origine humaine, mais

elles peuvent venir du lieu d'habitation. Plusieurs sources d'ondes nocives sont

décelables. Sans faire un cours complet de "Géobiologie", il faut étudier soigneusement

l'environnement direct de la personne présentant des symptômes négatifs.

Il existe des maisons à cancers dans lesquelles les habitants successifs ont tous été

malades. Il existe des lieux "maudits", des objets chargés négativement, des zones

dangereuses où l'être humain est déstabilisé et peut souffrir de nombreux maux sans

cause apparente. Nous pouvons définir grossièrement deux familles d'ondes négatives :

 

  • A - les pollutions électriques et magnétiques humaines,
  • B - les lieux dits "géopathogènes", c'est-à-dire qui émanent des énergies subtiles naturelles défavorables à la vie.

Quand une maison souffre de problèmes énergétiques, deux solutions s'offrent à

l'habitant.

  • 1/ Déménager avec tout ce que cela implique;
  • 2/ Faire intervenir un opérateur compétent qui saura compenser le déséquilibre du lieu en "bloquant" les nocivités et en réharmonisant l'énergie du lieu, sans oublier de décharger les habitants des forces négatives accumulées depuis souvent des années.

Pour continuer la liste des causes indirectes d'envoûtement, nous citerons la mémoire

des cristaux. Dans certaines vieilles maisons, des drames anciens ont imprégné les

murs (souvent faits de pierres comportant du quartz et captant facilement les énergies).

Un décès après une longue maladie, un meurtre sanglant, des tortures projettent dans

 

la pierre une puissante énergie émotionnelle négative. Elle peut, même longtemps

après, perturber les nouveaux habitants. C'est le principe de la maison hantée sans

forcément la présence du fantôme.

De la même manière un bijou peut également être chargé négativement par son ancien

propriétaire. Ce bijou (comportant généralement des pierres précieuses ou semi-

précieuses) va agir comme un condensateur et va réémettre la vibration négative dont

il a été chargé. Son nouveau porteur va subir des désagréments multiples qui n'ont

parfois rien à voir avec la pathologie dont souffrait la grand-mère donatrice. Il n'en

reste pas moins vrai que cet ornement sera la cause de nombreux maux.

Ces deux derniers cas se traitent assez aisément par des Cérémonies de dégagement

des lieux appelées aussi "exorcismes". Dans les cas simples, le propriétaire pourra lui-

même intervenir à l'aide du rituel complet que nous avons personnellement mis au

point (voir à la fin du livre). Dans les situations plus délicates, l'intervention d'un

véritable opérateur sera nécessaire et sera un peu plus onéreuse.

 

L'augmentation du niveau vibratoire moyen planétaire

Depuis cette fameuse éclipse du 11 août 1999 annoncée par Nostradamus comme

devant "Ressusciter le Grand Roy d'Angoulmois", le phénomène s'est brutalement

accentué. Tous les Radiesthésistes et Géobiologues utilisent l'unité "Bovis" pour

mesurer la vibration moyenne d'un individu. Durant des dizaines d'années le

rayonnement moyen d'une personne en bonne santé était de 6500 unités. Depuis

quelques années, certains radiesthésistes trouvent des mesures de plus en plus

importantes, sans en comprendre la raison.

Aujourd'hui (septembre 2007) le rayonnement moyen humain est souvent supérieur à

12 500 unités. C'est le double d'avant ! Depuis le 11 août 1999, nous sommes donc

susceptibles d'encaisser de brutales "montées d'énergies", risquant de "choquer" plus ou

moins gravement nos corps énergétiques. Notons qu'en août 1999 les admissions en

centre psychiatrique ont augmenté de 400% !!!

Ce phénomène n'est pas de type "envoûtement" mais présage une mutation planétaire

énergétique que nous aurons tous du mal à encaisser.

 

Cas particulier des voyant(e)s et grands médiums

 

Encore ici, on ne peut parler d'envoûtement de nuisance volontaire, bien que le

fonctionnement soit exactement le même. Comme vous le savez maintenant, plus une

personne est sensible, plus elle se charge des ambiances négatives rencontrées. Cette

perméabilité sera multipliée dans le cas d'un médium. C'est d'ailleurs grâce à cette

perméabilité qu'il entre en contact avec le destin de son client et peut le lire. Plus cette

faculté de "voyance" sera grande, plus la sensibilité sera élevée et plus le risque de

captation d'énergie nuisible sera important.

Les médiums sont des personnes à haut risque d'envoûtement. Pour s'en convaincre, il

suffit de discuter avec ceux qui en font leur métier. Presque 85% d'entre eux présentent

les symptômes de l'envoûtement. Ils ressentent des angoisses subites, ont des "coups de

cafard" sans raison, ils se sentent mal dans leur peau, ont généralement des difficultés

 

sentimentales, financières, etc. Mais hélas seuls les plus intelligents d'entre eux

comprennent que cette nuisance a une cause occulte. Beaucoup restent avec leurs

problèmes sans consulter un confrère compétent dans le domaine. C'est dommage, car

ils pourraient assez facilement être protégés contre ces énergies négatives.

 

Que fait un chirurgien quand il doit subir une opération? Il s'opère lui-même ? Non,

bien sûr, il fait appel à un confrère qui peut lui apporter l'aide extérieure dont il a

besoin. Pour un professionnel de la voyance, c'est exactement la même chose. Il ne

peut pas se dégager lui-même des nuisances qui empoisonnent son existence. Surtout

quand celles-ci sont importantes ou résultent du phénomène d'accumulation.

 

Lorsqu'un voyant reçoit un client, il doit se mettre à la place de son vis-à-vis afin de

sonder son double. Il doit endosser sa peau, transférer ses énergies sur lui. Comme le

client consulte parce qu'il a des problèmes, le médium prend sur lui la totalité de ses

énergies (positives et négatives). Lorsque la consultation est terminée, le professionnel

revient dans sa peau et tente de se débarrasser des "fluides résiduels". S'il connaît son

métier, il éliminera 99% de ces fluides négatifs (angoisses du client, peurs, voire

envoûtement,...). Mais il gardera 1% de la nuisance. Cette charge est ridicule. Mais 1%

multiplié par 2 clients par jour, cela fait 40% en un mois et 480% en un an !!!

C'est beaucoup pour une personne, surtout dans le cas d'une hyper sensibilité. A cela il

faut ajouter la jalousie inconsciente des confrères. Le milieu professionnel de la

voyance est totalement négatif. Tout le monde critique tout le monde, les coups bas

volent, rien n'est trop bon pour récupérer les clients du concurrent, la médisance est

reine et beaucoup tentent d'envoûter leurs confrères pensant que moins il y aura de

concurrents, plus la part du gâteau sera importante. Si un voyant lit ces lignes, il ne

nous contredira pas, hélas !

Hyper sensibilité + clients angoissés + confrères jaloux 
= nuisance occulte dans 85% des cas.

Certains professionnels (voyants, magnétiseurs, médiums, etc.) nous consultent. Les cas

sont souvent graves, mais du fait de leur sensibilité supérieure à la moyenne, il est

assez aisé de les tirer du mauvais pas. Nous ne dirons pas que cela est facile, bien au

contraire, mais l'intervention est possible et toujours positive. Le contre-envoûtement

est particulièrement bien adapté car il réalise une "prise de terre" occulte permettant

aux fluides résiduels de ne plus s'accumuler.

Plus le voyant est connu, plus il est jalousé. L'un d'entre eux nous a téléphoné il y a plus

d'un an. Nous lui avions expliqué soigneusement le principe ci-dessus et lui avions

fortement conseillé de prendre les dispositions nécessaires. Il présentait en effet tous

les symptômes de l'accumulation d'une nuisance occulte. Comme il se croyait supérieur

aux autres, il n’a pas fait cas de nos conseils. Il nous a rappelé la semaine dernière et

nous a raconté par le menu toutes les aventures dramatiques qu'il avait subies depuis

(pertes financières, échecs répétés, risque de décès...). Cela ne nous a guère surpris et

nous lui avons répété la même chose. Hélas (pour lui) nous pensons qu'il n'est pas

suffisamment évolué spirituellement pour comprendre la gravité de sa situation. C'est

dommage, car c'est un être possédant de grandes possibilités qui sont mises en échec

par les nuisances accumulées. Et il y en a tant d'autres dans son cas...

 

L'envoûtement sur dagyde (statuette)

 

Nous entrons dans la magie opérative. Il s'agit là d'un maître envoûtement

particulièrement dangereux et difficile à combattre. Il ne peut être exécuté que par un

homme possédant un entraînement particulier et connaissant parfaitement le rituel. Les

buts de cette action peuvent être multiples (provocation sentimentale, séparation d'un

couple, blocage, ruine, mort...).

Il s'agit toujours de magie noire. Plus l'objectif est ténébreux, plus les risques de choc en

retour sont violents (proportionnels à l'attaque). Le sorcier qui accepte ce genre de

travail doit être sûr de sa réussite, sinon il met sa propre vie en péril. La victime ne doit

pas être protégée par un système de contre-envoûtement.

Le principe de travail est assez simple pour ne pas dire primitif. Il s'agit d'implanter

dans l'inconscient de la victime un processus "d'auto-destruction" qui, en empruntant le

"chemin de moindre résistance", va la mener à sa perte. L'envoûteur tentera de toucher

sa cible à son point le plus vulnérable (coeur, accident de voiture, ...). Selon la méthode

employée, des signes d'alarme avant-coureurs seront ressentis (symptômes étudiés

dans le premier chapitre). Puis, si rien d'assez puissant n'est fait pour contrer l'attaque,

le sorcier aura rapidement raison de sa proie.

Le principe de l'envoûtement sur statuette repose sur le phénomène d'accumulation

dont nous avons déjà parlé. Il n'est pas question d'une action foudroyante, mais plutôt

d'un empoisonnement progressif. Le mage noir commence par se renseigner le plus

possible sur la cible de son travail (date de naissance, habitudes, photo, écriture,

caractère, degré de sensibilité, etc.). De cette manière il détermine ses points faibles.

Parfois il pousse son étude jusqu'à la rencontrer personnellement sous un prétexte

quelconque.

Lorsque sa décision est prise, il calcule l'instant le plus propice au début des travaux. La

position de la lune est particulièrement étudiée, de même que la période de l'année et

les influences des planètes Mars et Saturne.

Puis il demandera des éléments physiques de sa future proie (cheveux récents, ongles,

sang, sécrétions diverses). S'il ne peut en obtenir, il fera impérativement participer le

demandeur au début des rituels. Dans un premier temps, le sorcier doit fondre une

statuette de cire d'abeille vierge dans un moule rituel spécial. La dagyde n'est jamais

façonnée des mains de l'opérateur car il l'imprégnerait de ses propres fluides,

augmentant les risques de choc en retour.

"... L'autel est tendu de noir. Deux cierges imposants éclairent d'une lumière vacillante

les deux crânes sur lesquels ils reposent. La lame d'un poignard à manche sombre brille

dans la pénombre. Un pentacle dessiné à l'encre rouge se discerne vaguement. En

bonne place, trône une petite figurine à forme humaine qui semble animée d'une vie

propre. Soudain, un coup de gong retentit. Un homme à la vêture sombre entre

solennellement dans l'occultum suivi de son client.

Le sorcier déclame d'une voix basse et vibrante une suite de mots dans une langue

inconnue. Il entame des gestes précis et mystérieux au-dessus de la statuette de cire.

Puis il saisit la dagyde qu'il élève dans l'épaisse fumée qui monte d'un encensoir en

bronze. "Enzéco karls bokein inchs..." Il inclut les éléments physiques au coeur du

support.

L'atmosphère est de plus en plus pesante, presque palpable. Une espèce d'émotion

étrange flotte dans l'air. Les vapeurs d'encens semblent prendre la forme d'êtres

monstrueux et tentaculaires. Le client s'avance timidement à la demande du maître de

cérémonie et prend la statuette dans ses mains moites. Il se concentre sur son ennemi,

visualise sa mort et d'une voix tremblante énonce sa volonté

 

Soudain, un cri guttural et sauvage déchire le silence. Un cri qui glace instantanément

le sang du demandeur. Le sorcier reprend la dagyde et la pose au centre du pentacle.

Les flammes des cierges paraissent animées d'une vie propre. Elles montent et

descendent, tournoient sur elles-mêmes, dansent. Leur lumière donne aux objets

présents une allure irréelle.

C'est alors qu'une puissante évocation des forces obscures commence. Des mots-clefs,

des sons aux intonations troublantes et terrifiantes s'enfoncent dans les nuages

d'encens. Une sorte d'écho rend l'évocation encore plus prenante. Brutalement le calme

retombe. Un silence pesant, un silence interminable plane maintenant dans l'occultum.

L'opérateur a les yeux fermés. Une intense concentration se lit sur son visage. Rien ne

bouge. Les minutes s'écoulent. Tout est figé. Soudain le sorcier saisit le poignard au

manche sombre et, tel un éclair, fait siffler la lame au-dessus de l'autel. La flamme des

cierges vacille. Le rituel est terminé... "

 

Bien que connaissant parfaitement le rite dont il est question (nous avons appris le

détail des pratiques de nos ennemis), ne comptez pas sur nous pour vous en dire plus.

Sachez simplement qu'il s'agit d'une véritable cérémonie dont l'unique objectif est 

l'élimination physique. Heureusement, peu d'opérateurs la connaissent et moins encore

sont capables de l'utiliser correctement.

Le premier rituel est suivi de beaucoup d'autres (au minimum une trentaine). Chaque

cérémonie s'ajoute aux effets des précédentes, tout comme on abat un arbre à la hache,

coup après coup, jusqu'au dernier qui provoque la chute du végétal.

Peu à peu la victime de ce type de travail va ressentir de la fatigue. Une sorte de mal

de vivre s'emparera de son esprit. Des problèmes psychosomatiques vont survenir,

véritables messages d'alarme de l'inconscient qui tente d'avertir le moi conscient. Si

personne decompétent dans le domaine du désenvoûtement n'intervient, l'inconscient

débordé lâchera bientôt prise et l'attaque atteindra son but. Il suffit qu'au volant de sa

voiture, le moi de la victime tombe sous contrôle total durant seulement deux secondes

pour que l'irréparable arrive.

 

L'envoûtement utilise la technique du "Cheval de Troie".

 

La ville était assiégée par Ulysse et ses compagnons. Elle résistait victorieusement. Les attaquants fabriquèrent alors un énorme cheval de bois et le placèrent devant les portes de la cité. Puis ils firent semblant de partir. Les assiégés crurent à un cadeau en faveur du gagnant et firent entrer le cheval dans la ville. Mais celui-ci était creux. La nuit tombée, les soldats qui s'étaient cachés à l’intérieur ouvrirent les portes de la cité à leurs compagnons restés à l’extérieur et la ville fut conquise.

L'envoûtement utilise cette stratégie au niveau du psychisme. Les rituels ont pour but

d'induire dans l'inconscient de la victime une "programmation d'autodestruction". C'est

ensuite ce même inconscient qui, prenant le relais du sorcier, va exécuter les ordres

reçus. Le signal vient de l'extérieur, mais la programmation négative est concrétisée de

l'intérieur par le subconscient. C'est un peu comme un "virus occulte" qui une fois

implanté va se développer d'autant plus vite que le terrain est favorable.

 

L'imagination est dix fois plus puissante que la pensée raisonnable. Par exemple, il vous

est facile de marcher sur une planche de bois de 10 mètres de long sur 30 centimètres

de large, posée à terre. Par contre, si cette passerelle est suspendue à 25 mètres du sol,

vos jambes seront tremblantes, votre tête va tourner, des sueurs froides vont couler le

long de votre dos, et vous serez incapable de marcher normalement sur la planche !!!

C'est simplement parce que votre imagination prend le pas sur votre raison. Et c'est elle

qui aura le dernier mot. Votre imagination est l'outil qui concrétise les programmations

de votre subconscient. Comme ce dernier considère qu'il est impossible de traverser la

passerelle à 25 mètres du sol, il concrétise sa programmation par la peur de tomber. Et

pourtant ce genre d'exploit est possible, les trapézistes font même beaucoup mieux.

 

Cet exemple prouve qu'en cas de conflit entre la pensée raisonnable et le subconscient

(imagination), c'est toujours ce dernier qui impose son programme. Le sorcier, qui

connaît parfaitement cette loi, attaque donc l'inconscient de sa victime. Il y introduit un

"virus astral" (tout comme un virus informatique) qui va court-circuiter les

programmations vitales naturelles.

 

Donc, dans un premier temps, l'envoûtement ne sera quasiment pas décelable par le

sujet. Puis un basculement des forces négatives accumulées dans l'inconscient va

déclencher l'alarme. Mais comme les transmissions inconscient/conscient ne se font

pas sous forme de phrases, le message prendra des formes diverses (rêves, fatigue,

symptômes du premier chapitre).

Dans un deuxième temps, la pression destructive se faisant plus forte (l'inconscient

étant contaminé à plus de 50% par l'envoûtement), la programmation d'échec entre en

fonction. Des désagréments de toute sorte surviennent, sans qu'il soit possible de les

contrer par les techniques de défense classiques. N'oublions pas que nous sommes ici en

présence d'un maître envoûtement. Le gros sel, le charbon de bois, les clous, les

fumigations, les prières, les médailles, les pentacles, etc., ne donnent plus de résultats

durables. Le programme de destruction est en place et commence ses effets. C'est la

phase la plus critique. Les défenses naturelles du sujet s'amenuisent de jour en jour.

Arrivé à ce degré, seule une intervention rapide et particulièrement musclée peut encore

sauver la mise.

 

Le troisième temps n'existe pas. L'envoûtement de nuisance a terminé son oeuvre...

 

L'envoûtement par évocation

 

Dans le cas précédent, le sorcier use de ses propres forces malfaisantes pour exécuter

son travail. L'évocation repose sur un principe différent. Le mage noir va faire appel à

des puissances extérieures (entités négatives) qui vont elles-mêmes se charger de

l'opération. Très souvent, les cérémonies seront réalisées par un groupe d'opérateurs.

 

L'évocation est une aimantation de certaines énergies de nature égrégorique alimentées

par des cultes conscients ou inconscients. Un égrégore est une sorte d'entité intelligente

fixée sur un grand nombre de personnes qui lui assurent son alimentation journalière.

Toutes les grandes religions sont basées à un certain niveau sur ce principe.

 

 

Il existe des égrégores positifs, d'autres créés pour le mal et certains faisant tantôt l'un,

tantôt l'autre. La manipulation de ces forces est très délicate, car les égrégores sont

aussi des "prédateurs" occultes. Le mage noir choisira selon le but recherché une entité

capable d'exécuter ses ordres. Cela fonctionne un peu comme un ordinateur, dans

lequel il faut entrer des "données correctes" afin d'obtenir le résultat recherché.

L'immense avantage de cette technique est que celle-ci est quasi imparable dès lors que

le programme d'action est accepté par l'entité. Les énergies mises en mouvement sont 

100 fois, 1000 fois plus puissantes que la force de l'opérateur qui les manipule. D'où le

danger de cette pratique. Heureusement, très peu de personnes sont aptes à travailler

de cette manière. Il est aussi possible à l'opérateur de créer de toute pièce un nouvel

égrégore qui sera alimenté par un groupe spécialement formé. L'avantage de cette

technique repose sur le fait qu'une "machine occulte" ainsi créée sera programmée dès

l'origine pour des buts très précis.

 

Une évocation ne peut être réalisée que sur un lieu particulier (zone tellurique forte), à des instants astrologiques précis (phases lunaires, solaires, etc.), et par un groupe

 

spécialement entraîné. Inutile de dire que les frais d'une telle opération mettent ce type

de magie hors de portée de presque toutes les bourses. Ce type d'opération est plutôt le

fait d'importantes sociétés internationales, voire de partis politiques. Nous entrons là

dans une sorte de guerre occulte discrète mais certainement très violente. Dans le cas

d'une attaque de ce type, les chances de survie de la cible avoisinent le zéro. Seule une

intervention de Haute Théurgie peut bloquer l'envoûtement. Mais rassurez-vous, si vous

n'êtes pas un politicien en vue, un PDG de multinationale, ou une "rock-star", vous ne

risquez pas ce type d'attaque !!!

Le choc en retour

Pour terminer ce rapide tour d'horizon, étudions ensemble une nuisance que l'on

rencontre souvent. Un nombre incalculable de livres de magie est actuellement édité.

Tout le monde peut avoir accès à des rituels plus ou moins bien expliqués, et tenter sa

chance. Dans la plupart des cas, il ne se passe rien. Mais cela n'est qu'une apparence

trompeuse.

Un rituel n'est jamais sans conséquence. 


Tout acte magique (même raté), provoque une réaction dans le monde occulte.

 

Un opérateur novice par sa cérémonie (issue d'un livre) va bouger certaines forces

inconnues. Ne sachant généralement pas ce qu'il fait, et n'ayant aucun entraînement à

la manipulation des énergies, il déstabilise son propre destin. Les conséquences

peuvent parfois se manifester des mois, voire des années, après le rite manqué. Une

période de malchance, des difficultés de toute sorte seront son lot. Plus le novice tente

de faire des rituels pour rétablir sa situation, plus il s'enfonce. Encore une fois, tout

 

comme le chirurgien qui ne peut s'opérer lui-même, l'apprenti sorcier a besoin d'une

aide extérieure.

Bien sûr, si un opérateur novice tente un rituel de magie noire, c'est encore pire. Les

puissances larvaires attirées risquent de le vampiriser jusqu'à l’os.

Un jour une dame nous téléphone pour nous demander si nous pouvions lui faire "un

pacte avec le diable". Elle avait beaucoup de problèmes et désirait s'en sortir de la sorte.

Elle s'était adressée à un sorcier de Paris (dont elle ne me révéla pas le nom) qui lui

avait demandé 15 000 Euros !!! C'était certainement pour la décourager. Nous avons

tenté de lui expliquer que ce pacte ne ferait que l'enfoncer davantage et que ce n'était

pas la bonne solution. Elle ne nous a jamais rappelé.

 

Un sorcier noir, qui connaît son métier, se sert toujours de ses clients comme "fusibles"

en cas de choc en retour. Par un procédé spécial (qu'il est inutile de décrire), il se sert

du demandeur du travail comme victime de remplacement au cas où... De cette

manière, si la cible de l'envoûtement se fait dégager, la charge ne frappe pas le sorcier

directement, mais son client. C'est presque moral quand on considère qu'aller voir un

mage pour faire du mal à son prochain ne dénote pas d'une haute spiritualité. Ce choc

est souvent proportionnel à l'attaque : oeil pour oeil...

 

L'envoûtement Karmique

 

Le principe du karma, dans ses grandes lignes et en le simplifiant au maximum, est le

suivant. Toute action engendre une réaction. Toute action positive (bonne action) doit

engendrer une réaction positive sous une forme ou sous une autre. Par exemple, un jour

vous aidez de bon coeur une personne dans le malheur. Quelques années après, ayant

vous-même besoin d'assistance, vous trouvez une âme charitable qui vous porte

assistance. Identiquement, si vous commettez une mauvaise action, cette dernière

créera dans votre futur une situation conflictuelle proportionnelle au mal commis

autrefois. Le karma n'est pas un envoûtement, c'est une loi tendant à rééquilibrer les

écarts (positifs ou négatifs). Un désenvoûtement n'a aucune action sur un karma

négatif. Le seul moyen d'y faire face est de courber le dos en attendant que l'averse

passe !

 

Il existe toutefois une forme de manipulation particulièrement ambiguë de cette notion.

Prenons un exemple. Monsieur X consulte un opérateur pour résoudre un problème

précis. Les travaux sont faits dans les règles de l'art, mais ils n'aboutissent pas comme

l'espérait le demandeur (temps d'attente trop long, semi-échec, etc.). Monsieur X était

pourtant prévenu des risques, mais de mauvaise foi il cause du tort à son opérateur

(sous une forme ou sous une autre). Si ce dernier est un sorcier noir, il va de suite

exécuter contre son client un envoûtement d'une rare violence. Cette réaction est

évidente ! Mais ce n'est pas le plus grave. Si l'opérateur est un authentique Mage, il ne

peut pas agir de la sorte. Ayant un niveau d'évolution Théurgique nettement supérieur

à son client, il a la possibilité d'utiliser contre lui les forces de son propre karma (en

accord avec les plans spirituels). Monsieur X a payé et les travaux ont réellement été

faits. Le karma est équilibré des deux côtés. Monsieur X fait du tort à quelqu'un. La loi

du karma se retourne contre Monsieur X. Manque de chance, ce "quelqu'un" est un

opérateur de haut niveau. Non seulement Monsieur X va payer plus cher son méfait

que s'il ne s'adressait qu'à un simple profane, mais en plus, le Mage (du fait du

déséquilibre en sa faveur) a le pouvoir de lui faire payer l'intégralité du passif de sa

dette karmique.

 

Nous avons tous une sorte de dette karmique (issue de notre passé) et que nous payons

petit à petit (sous forme de légers désagréments). Un peu comme un crédit bancaire qui

se rembourse tous les mois. Mais imaginez qu'un beau jour votre banquier vous réclame

l'intégralité de cette créance que vous comptiez régler sur 30 ans !!! Nous sommes en

présence du même phénomène. Le Théurge (pour le bien de Monsieur X) a le pouvoir

de lui faire tout payer d'un coup. C'est dire l'avalanche de catastrophes en tout genre

qui va s'abattre sur le pauvre homme.

Et contre ce type de manipulation : il n'y a rien à faire. C'est une sorte d'envoûtement

qui utilise les Lois du Karma. Monsieur X n'a aucune chance d'y échapper, aucun

opérateur si doué soit-il ne peut l'aider...

 

Les autres procédés d'envoûtement

Nous avons personnellement recensé plus de 250 formes différentes de rituels

d'envoûtement de nuisance. Si nous devions toutes les décrire, un volume de 800 pages

ne suffirait pas. Cet ouvrage n'est pas "le guide du parfait envoûteur", mais plutôt du

contraire !

Certains auteurs parlent de pratiques quasiment inexistantes dans nos pays :

l'empoisonnement alimentaire (relève de la médecine), la possession démoniaque (un

cas tous les dix ans), l'attaque par dédoublement (rare), les charges maléfiques (faible

efficacité), la ligature avec l'âme d'un mort (vaudou), l'excommunication (quasiment

plus usitée), l'auto envoûtement (problème d'origine psychologique), la malédiction du

sang (très complexe), l'utilisation des ondes de formes (assez dangereuse), la maison

hantée (rare), le vampirisme (très technique).

Nous citerons par contre des pratiques rares mais efficaces : l'envoûtement grâce

auxforces telluriques (long mais très puissant et permettant quasiment toutes les

manipulations), le transfert de nuisances (précis mais reposant sur une technique

délicate), l'utilisation des signatures occultes (actions rapides se rapprochant de

l'utilisation des signes kabbalistiques), la sorcellerie sexualisée (très puissante).

 

16 votes. Moyenne 2.56 sur 5.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Date de dernière mise à jour : 13/11/2016

 

Bienvenue sur L'étoile de Tita!

Logo

Si vous souhaitez recevoir nos informations sur les formations, les soirées à thèmes et les nouveautés,

inscrivez-vous à la newsletter mensuelle en cliquant sur le lien ci dessous:

S'inscrire à la newletter